6 mauvaises habitudes alimentaires à remplacer par de bonnes habitudes

Pour avancer sur le chemin d’une vie plus saine, il faut modifier nos (mauvaises) habitudes petit à petit. Les 6 conseils que je vais vous donner aujourd’hui sont la base pour amorcer ces changements. Ils sont essentiels pour apporter à notre organisme les éléments justes sans l’intoxiquer ou le malmener.

Ces 6 bonnes habitudes sont les premiers pas à mettre en place avant d’aller plus loin dans l’univers de l’alimentation santé. Petit à petit, vous pourrez modifier d’autres routines, mais toujours en y allant progressivement, sans révolutionner d’un coup toutes vos habitudes. Quel que soit votre profil, votre tempérament ou vos problèmes de santé, ces 6 habitudes représentent l’essentiel à adopter pour apporter un mieux-être à votre organisme.

1- Ne boire que de l’eau

Il n’y a que l’eau qui hydrate véritablement votre corps. De l’eau pure, plate et sans aucun ajout (ni citron, ni plantes, ni sirop…). Fini les sodas, les jus de fruits (trop sucrés), les eaux gazeuses (trop salées), essayez de ne boire que de l’eau, votre corps n’a pas besoin d’un autre type de boisson.

Notre corps est composé à 65% d’eau et celle-ci doit être renouvelée quotidiennement avec une eau de qualité. Dans l’idéal, il faudrait boire 1,5L à 2L d’eau par jour. Mais cela dépend aussi de notre alimentation. Car si vous mangez des crudités et des fruits en grande quantité, il sera alors possible de réduire votre consommation d’eau à 1L minimum. En effet, les fruits et les légumes crus possèdent beaucoup d’eau et de minéraux, idéal pour hydrater et reminéraliser le corps.

Vous pouvez également ajouter des tisanes ou des jus de légumes pour leurs nombreux bienfaits, mais ces boissons ne doivent pas remplacer votre consommation minimum d’eau pure. Il faut également prendre en compte le fait que les boissons chaudes déshydratent car elles sont diurétiques, donc pour la même quantité de liquide absorbé, nous éliminerons une quantité double dans nos urines. C’est pourquoi il est important de toujours boire un verre d’eau pure avant de consommer une boisson chaude.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’eau et savoir lesquelles choisir, vous pouvez consulter mon article : L’eau, comment bien s’hydrater.

Boire de l'eau

2- Remplacer les mauvaises graisses par de bonnes graisses

Essayez de réduire votre consommation de graisses saturées, néfastes pour l’organisme, riches en cholestérol et encrassantes, elles sont à éviter au maximum. On les trouve dans les aliments d’origine animale comme la viande, le fromage, les œufs ou encore le beurre. Mais aussi dans des aliments d’origine végétale comme l’huile de palme, de coprah ou les margarines ainsi que dans la plupart des produits industriels.

Pour la cuisson des aliments, préférez l’huile d’olive
, parfaite pour résister aux températures élevées ou bien l’huile de coco occasionnellement.

Pour l’assaisonnement, il faudra utiliser une huile riche en acides gras essentiels avec un bon ratio d’Oméga 3 comme l’huile de Chanvre, de Caméline, de Colza, de Noix ou encore l’huile de Lin. N’hésitez pas à varier ces huiles. Conservez-les au réfrigérateur après ouverture afin d’éviter qu’elles ne rancissent, les Oméga 3 sont très fragiles à la lumière et à la chaleur. Choisissez toujours vos huiles vierges, de première pression à froid et de qualité biologique.

3- Remplacer les sucres raffinés par des sucres naturels

Le sucre raffiné a été blanchi et durant ce procédé il a perdu l’intégralité de ses éléments nutritifs, il devient donc une calorie vide. Il n’apporte rien à l’organisme et il l’acidifie.  Il est préférable de choisir du sucre complet qui conserve ses vitamines et minéraux. Le sucre de canne roux ou la cassonade sont des sucres raffinés puis recolorés avec du caramel, à bannir donc. La mention “sucre de canne complet” ou “Rapadura” vous garantit un sucre non raffiné.

Vous pouvez également utiliser des sucrants naturels comme le miel, le sirop d’érable, le sirop de riz ou d’orge, de la mélasse ou de la pâte de datte qui vous apporteront de nombreux nutriments. Evitez le sirop d’agave, très à la mode, il est presque toujours raffiné. Malgré tout, le sucre même non raffiné est à consommer avec modération car il reste un ingrédient plaisir avec un index glycémique élevé qui fera autant monter votre insuline que le sucre blanc.

Si vous souhaitez choisir un sucre non raffiné et avec un index glycémique bas, alors vous trouverez votre bonheur avec le sucre de coco (IG entre 25 et 35). En poudre ou en sirop, c’est l’un des meilleurs compromis, même pour les diabétiques. Seul inconvénient, il est relativement cher ! Autre possibilité : le Xylitol (extrait de l’écorce de bouleau donc totalement naturel) il a un index glycémique très faible et aurait une action bénéfique sur les caries dentaires. Mais il présente un petit défaut : il peut parfois donner des ballonnements chez certaines personnes et pourrait faire augmenter la quantité d’acide urique dans l’organisme. Toutefois, il reste très intéressant à partir du moment l’on n’en abuse pas.

Dans tous les cas, éviter d’utiliser trop de sucre dans votre alimentation, car raffiné ou non, il entretient la consommation addictive. Il est préférable de rééduquer son palais aux goûts naturels des aliments.

Sucrant liquide

4- Remplacer le sel raffiné par du sel complet

Le sel de table classique utilisé par la majorité de la population est un sel blanc, raffiné. Comme pour le sucre, ce procédé lui enlève tous ses éléments nutritifs. Il est préférable d’utiliser des sels gris, non raffinés comme le sel gris de Guérande ou du sel rose de l’Himalaya.

J’aime également le sel Herbamare qui est mélangé à des poudre de légumes. Le tamari est aussi intéressant, c’est une sauce soja sans gluten et fermentée, bénéfique pour la flore intestinale. Une bonne façon de saler une préparation peut également être d’utiliser du Gomasio, c’est un sel gris mélangé à des graines de sésame moulues. Certaines marques comme Jean-Hervé ajoutent également des algues.

Comme pour le sucre, la consommation excessive de sel, raffiné ou non, est un vrai danger pour l’organisme. Veillez à réduire votre consommation au minimum.

5- Remplacer les céréales raffinés par des céréales semi-complètes

Farines blanches, pâtes, riz… les céréales que nous mangeons au quotidien ont eux aussi subi cet insidieux processus de raffinage permettant une texture plus souple et un temps de cuisson réduit. Pourtant, ce processus élimine une quantité très importante de nutriments.

Les céréales complètes sont riches en vitamines B et en minéraux (notamment en magnésium dont notre population est tellement facilement carencée), en zinc, fer, potassium et oligo-éléments mais surtout, riches en protéines et en fibres. Leur index glycémique est aussi beaucoup plus bas que les céréales raffinées.

Je vous recommande de commencer par remplacer vos céréales raffinées par des semi-complètes et non des complètes, ces dernières pouvant être un peu irritantes pour les intestins sensibles et délicats.

Epis de blé

6- Acheter bio

Cette habitude me semble fondamentale si l’on souhaite entreprendre des changements positifs dans le cadre d’une alimentation saine. En effet manger des aliments biologiques permet de limiter l’accumulation de substances toxiques dans notre organisme mais aussi d’augmenter les apports en vitamines et nutriments présents naturellement dans les aliments.

Même si le prix des aliments biologiques sont légèrement plus onéreux, la facture sera largement compensée en choisissant une alimentation végétale, sans produits industriels mais où tout est cuisiné maison. Car finalement, la vraie différence de prix se trouve dans les produits manufacturés et dans les produits animaux. La différence de prix des végétaux et des produits frais est beaucoup plus abordable.

S’alimenter majoritairement de produits biologiques, c’est s’engager pour sa santé, pour la santé de la planète mais c’est aussi un acte militant pour promouvoir le travail de personnes favorisant des techniques de cultures respectueuses de l’environnement.

 


Etes-vous prêt à changer ces 6 habitudes dans votre quotidien ?
Si vous souhaitez obtenir des précisions sur certains de ces points, n’hésitez pas à me poser des questions en commentaire !


Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager :

15 Commentaires

  1. Que de bons conseils, que j’ai déjà adopté pour la plupart, et franchement, ce n’est vraiment compliqué ni forcément plus cher!

    1. En effet ce sont vraiment des changements basiques à apporter pour avancer sur le chemin d’une vie plus saine. Bravo à toi si tu les as déjà adopté sans difficulté !

  2. Super article !
    J’avoue que depuis quelques temps, j’essaie de faire plus attention (petite prise de poids oblige…). Malheureusement, les mauvaises habitudes ont la vie dure !
    Si la journée je ne bois que de l’eau (et encore, j’ai du mal à atteindre mes 1,5L/jour), le soir je succombe au sirop.
    J’ai également choisi de remplacer 50% de la viande consommée par de la « fausse » viande (végétarienne). Et puis, nous préférons les produits bio et de saison.
    Ma dernière « amélioration » est de passer aux céréales complètes, au maximum.

    Mais je sais que mon alimentation n’est pas encore très saine. Mais bon, j’essaie de faire des progrès !

    En tout cas, c’est un très bel article, très complet. Je vais faire beaucoup plus attention pour le sel désormais, je ne savais pas que le sel blanc était raffiné ! Haha

    Bises
    – Léa

    1. Merci beaucoup Léa !
      Difficile en effet de changer ses habitudes ! Pour la boisson, essaies de boire un verre d’eau à chaque fois que tu vas aux toilettes pour uriner… Ça parait bizarre mais c’est un bon moyen pour penser à boire plus d’eau. Réduire ta consommation de viande est une superbe initiative, à la fois pour ta santé mais aussi pour la planète et le bien-être animal… Tu peux essayer un repas sans aucun substitut aussi, avec simplement des légumes et un féculent ou une céréale ! Tu as l’air bien partie pour améliorer ton alimentation, il faut y aller pas à pas et en avoir envie ! Ravie de t’avoir appris quelque chose pour le sel, moi aussi cette information m’avait surprise !
      Bises.

  3. Très bons conseils, mais pas trop d’accord pour mettre les oeufs sur le même plan que viande, fromage et beurre ! On sait maintenant que les oeufs ne causent pas du tout de cholesterol, et il faudrait aussi faire la distinction entre bon et mauvais cholesterol !

    1. Tu as raison, Roberta, les œufs sont une excellente source de protéine. Toutefois, ils restent très riches en acides gras saturés et en cholestérol, même si il est en effet contesté que ce cholestérol puisse faire monter les taux sanguin. Il n’est pas nécessaire d’éliminer totalement les œufs de son alimentation, mais de réduire leur consommation. L’industrie agro-alimentaire met de l’œuf sous toutes ses formes dans la majorité de ses produits. C’est pourquoi il est important de limiter une consommation excessive car ils restent une source de graisses saturés à consommer modérément. Il est aussi important de choisir des œufs de qualité, issus de poules élevées en liberté et nourries avec des graines de lin pour fournir une bonne source d’Omega 3. Je suis entièrement d’accord que l’œuf est une bien meilleure source de protéines que la viande, le fromage ou le beurre ! Merci beaucoup pour ton commentaire qui permet de faire la lumière sur ce point !

  4. Du bon sens ! Je suis souvent aterrée quand je vois les achats alimentaires de certaines personnes et les conséquences sur la santé dont elles ne semblent pas vouloir prendre conscience… Je connais des gens qui, malades, ne changent pourtant pas leur alimebtation. Merci pour ce rappel hélas nécessaire !

    1. Le choix de notre alimentation est souvent corrélé à beaucoup de facteurs différents, mais le plus souvent, la sensation de plaisir et le gout est ce qui va déterminer notre alimentation. Les aliments, gras, salés et sucrés sont ceux qui libèrent le plus de dopamine dans le cerveau. A la base, ce processus est prévu pour nous permettre de survivre à une famine potentielle. Mais aujourd’hui, ce processus a tendance à nous rendre dépendant. C’est pourquoi, je pense qu’il est très difficile pour certaines personnes de modifier leur alimentation, même lorsqu’ils sont malades. Les changements doivent se faire petits à petits. A force d’informations, de plus en plus de personnes deviennent heureusement conscientes et préoccupées par une alimentation plus saine.

  5. Je n’avais pas pensé au fait que l’eau gazeuse était salée … Ce sont de bons conseils, il suffit de pas grand chose pour manger mieux.

    1. Oui, Aurore, les eau gazeuses sont très riches en sodium. De plus elle peuvent provoquer des ballonnement et des irritations intestinales. A éviter donc…

  6. Manger bio pourquoi pas oui, mais dans certains magasins les fruits et légumes ne viennent pas toujours de France non plus du coup je trouve ça bien dommage ! Ma chef qui allait acheter ses fruits-légumes en magasins bio car elle les trouve bien meilleur, va maintenant les acheter chez Grand frais pour avoir des produits Français.

    1. Cela dépend des magasins bio en effet. Personnellement, j’ai la chance d’avoir un Biocoop en bas de chez moi. Ils ont une vrai éthique et ils s’efforcent de travailler avec des coopératives locales au maximum, même si ils proposent aussi des fruits/légumes qui viennent parfois d’autres pays lorsque ceux-ci ne sont pas produits en France (fruits tropicaux par exemple). Il y a aussi La Ruche Qui Dit Oui qui propose des produits bio et locaux ou bien des AMAP.
      Il est vrai que certains magasins bio ne sont pas toujours au top au niveau de la provenance de leur produits…

  7. Pour Elo, le bio en France a beaucoup beaucoup de retard et la production ne suffit pas à répondre à la demande. Si l’on doit éviter le bio d’Espagne et des pays lointain, le bio d’Italie et d’Allemagne est correct et ce n’est pas loin (impact transport / environnement). Mais l’idéal reste bien sûr de trouver un petit producteur bio au marché ou une AMAP. Qualité, traçabilité,impact environnemental du transport minimal, soutien de la production locale : tout est bon !

    Merci Joy pour les informations que tu nous apporte !

    1. Merci Gabrielle pour toutes ces précisions ! Ce n’est pas toujours facile de trouver près de chez soi un endroit de qualité pour faire ses courses, mais des solutions existent, c’est vrai ! Il faut bien se renseigner sur les différentes offres locales… Merci à toi !

  8. Très bon article avec tout pleins de bons conseils !

Laisser un commentaire