Cure d’argile verte en interne

Argile verte surfine

L’argile est un trésor offert par la nature pour prendre soin de notre organisme, le purifier, l’assainir et le régénérer. Il est connu depuis l’antiquité et toujours très utilisé par certains peuples vivant en symbiose avec la nature. Les animaux aussi ingèrent de l’argile ou prennent des bains de boue pour cicatriser leurs blessures.

On trouve dans la nature des argiles de différentes couleurs et aux différentes vertus : blanche, verte, rouge, rose, jaune ou encore marron. Pour la cure d’argile par voie interne, il faudra prendre une argile verte qui est la plus intéressante pour régénérer et réparer les muqueuse intestinales. Il faut la choisir surfine et ultra-ventilée. Pour ma part, je prends de l’argile illite de la marque Argiltez mais d’autres types d’argiles (comme la montmorillonite) peuvent être intéressantes.

L’argile a des vertus incroyables aussi bien en interne qu’en externe. Aujourd’hui je vais vous parler uniquement des vertus de la cure interne d’argile verte.
Cette cure peut se réaliser 1 à 2 fois par an, de préférence lors des changements de saison, à l’automne ou au printemps.

Pourquoi faire une cure d’argile ?

Cette cure est très intéressante pour calmer les excès d’acides, en cas de brûlure d’estomac ou de remontées acides par exemple,  elle améliore la production des ferments pancréatiques et permet de lutter contre l’acidose. Elle sera aussi bénéfique pour la sphère digestive car elle permet de nettoyer en douceur la muqueuse intestinale tout en lui fournissant les oligo-éléments nécessaires à sa régénération. Reminéralisante, elle pourra combler certaines carences. Riche en silice, il est utile aux personnes souffrant de troubles articulaires.

Le pouvoir absorbant de l’argile (jusqu’à 8 fois son poids) va permettre de retenir toutes les impuretés, les poisons et les toxines puis de les diriger vers nos émonctoires (foie, intestins, reins, poumons et peau) pour les évacuer. Le pouvoir d’absorption et d’assainissement de l’argile est si important qu’on l’utilise dans les endroits où l’eau n’est pas potable pour purifier l’eau.
Elle sera ainsi utile pour détoxifier l’organisme mais aussi en cas de ballonnement, d’acidité gastrique, d’acidose ainsi que pour assainir le système digestif.

Elle est préconisée en cas de diarrhée, d’infection, d’anémie (elle comble les carences en minéraux), d’ulcère,  de gastrite ou encore d’irritation de l’œsophage  (c’est un excellent pansement des voies digestives).
Son utilisation permet de nettoyer le sang et de réparer les lésions internes. Elle a également une action antiparasitaire.

Eau d'argile cure d'argile verte en interne

Comment procéder ?

Il est recommandé de faire cette cure sur une durée de 21 jours.

Préparez votre argile la veille au soir,  laissez la reposer toute la nuit pour la boire au réveil. Si l’argile a tendance à ralentir votre transit, il est alors préférable de la préparer le matin et de la laisser reposer toute la journée pour la prendre juste avant le coucher.

Saupoudrez 1 cuillère à café (en bois ou en plastique, jamais en métal) d’argile dans un verre  (en verre, pas de plastique ni de métal) d’eau de source peu minéralisé (type Mont-Roucous, pas d’eau du robinet). Ne la remuez pas, laissez la juste tomber au fond de verre et laissez la reposer environ 6 à 8 heures. Au bout de ce laps de temps, ne buvez que l’eau qui surnage afin de préparer votre organisme en douceur avec cette eau argileuse. Ne jetez pas le résidu qui reste au fond du verre dans votre évier, cela pourrait boucher vos canalisations, videz le dans la poubelle ou dans vos plantes vertes.

Au bout de 7 jours, si vous tolérez parfaitement l’eau d’argile, vous pouvez continuer les 2 semaines restantes en buvant le lait d’argile. Pour cela, procédez comme précédemment, mais remuez l’argile avec votre cuillère en bois juste avant de la boire afin d’ingérer l’intégralité de l’argile.

Attention : l’argile inhibe l’assimilation des médicaments (ainsi que de la pilule contraceptive), veillez à la prendre à distance de vos traitements (minimum 3h voire plus si possible)
Durant la cure, ne consommez surtout pas d’huile de parafine qui durcit l’argile. Par précaution, éviter également de manger trop gras durant cette période.

Lait d'argile cure d'argile verte surfine en interne

Effets indésirables

L’argile va déloger les toxiques qui se trouvent dans les tissus profond et les remettre en circulation pour les évacuer vers l’extérieur. Pensez à beaucoup boire durant la cure afin d’aider le travail d’évacuation de ces déchets ainsi que pour éviter un ralentissement du transit. Si la constipation survient malgré tout, surtout ne la laissez pas s’installer et arrêtez la cure. Pour la prévenir, prenez l’argile le soir au coucher, buvez uniquement l’eau d’argile en laissant le dépôt au fond du verre, optez pour une alimentation riche en fruits et légumes et pensez aux pruneaux réhydratés pour votre petit déjeuner ou encore aux tisanes laxatives…

L’argile est très puissante, parfois un peu trop et peu causer quelques réactions, témoignant du nettoyage profond de l’organisme. Ces réactions s’estomperont au bout de quelques jours mais si elles deviennent gênantes, espacez les prises d’argile ou arrêtez la cure. Ces réactions peuvent être l’évacuation de vers intestinaux, de sang, des troubles cutanés, des diarrhées ou de la constipation.

Contre indication 

Ne pas effectuer de cure d’argile en cas de grossesse ou d’allaitement, en cas d’antécédents d’occlusion intestinale, de constipation sévère ou en cas d’hypertension. Si vous prenez un traitement médicamenteux, parlez en à votre médecin ou à votre naturopathe car il peut y avoir des interactions avec l’argile.

Mon avis sur la cure d’argile

J’ai entrepris cette cure dans le cadre d’un protocole de régénération intestinale que je mets en place actuellement. La première phase de ce protocole est l’assainissement de la sphère digestive. J’avais le choix entre plusieurs alternatives pour ce faire. Comme j’avais déjà essayé le charbon activé (je vous en parlerai une prochaine fois), j’ai opté cette fois pour la cure d’argile. Je suis bien contente de ce choix car je trouve que l’argile est beaucoup plus agréable à avaler que le charbon ! Durant ma cure, j’ai rencontré quelques désagréments, tels que des réactions cutanées et un transit perturbé, mais tout est rentré dans l’ordre au bout de quelques jours. Après la cure, j’ai ressenti un grand bien-être digestif.

Le gout de l’argile n’a rien de désagréable, ne vous en faites pas ! J’ai même trouvé cela délicieux (oui,oui) et c’était un vrai plaisir de le consommer avant d’aller me coucher. La texture n’est pas pâteuse ou terreuse comme on pourrait le croire car l’argile est très fine et se dissout bien dans l’eau. Je comprends mieux l’appellation de “lait d’argile” car je lui trouve, en effet, un petit gout de lait.
Depuis ma cure d’argile, je me suis passionné pour le sujet. J’ai découvert un véritable trésor de la nature aux vertus multiples et d’une grande puissance d’action.

Si comme moi, le sujet vous intéresse, je vous conseille cette vidéo très intéressante de Jade Allègre, l’experte du sujet :

Je vous conseille également 2 livres pour aller plus loin :

« L’Argile qui guérit » de Raymon Dextreit un grand classique pour tout savoir sur l’argile et celui de France Guillain : « l’argile tout simplement » qui n’est malheureusement plus édité (peut être le trouverez-vous d’occasion ?) ou alors son livre avec sa méthode complète dont une partie est consacrée à l’utilisation de l’argile.


Avez-vous déjà essayé de vous soigner avec l’argile ?
De quelle manière ?


Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager :

Laisser un commentaire