Ma première monodiète

Pour ceux et celles qui me suivent sur Instagram, je vous avais informé, il y a déjà un peu plus d’1 mois que j’avais entamé ma première monodiète. Je vous livre aujourd’hui mon aventure en détails !

Pour cette première expérience j’ai choisie de ne manger que de la pomme sur une durée de 3 jours.
Je sais que cette expérience va être un challenge difficile pour moi. Cela fait déjà longtemps que j’hésite à me lancer. N’ayant jamais entrepris aucun régime de ma vie car étant de nature plutôt mince (voir carrément maigre quand j’étais très jeune), effectuer une restriction alimentaire n’est vraiment pas dans mes habitudes. Je suis en plus gourmande de nature et je n’ai pas l’habitude de me priver. Je mange sainement mais j’aime me faire plaisir !

Malgré tout, je suis motivée pour faire de nouvelles expériences et j’ai très envie de me lancer dans ce nouveau défi. Je vous amène donc avec moi dans cette aventure en vous relatant mes impressions et peut être vous donner des idées pour suivre vous aussi cette monodiète !

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une monodiète ?

La monodiète consiste à ne consommer qu’un seul aliment, sur une période allant de 1 jour à une semaine (en générale 3 jours est à privilégier pour une monodiète efficace sans risque de carences).

Pourquoi faire une monodiète ?

Ne consommer qu’un seul aliment permet d’alléger le travail de la digestion et de reposer les émonctoires (nos organes d’élimination des toxines) et permet ainsi de détoxifier l’organisme en douceur.

Préparation de la cure :

La veille, j’entame une journée durant laquelle je ne mange que des fruits et des légumes. Je commence le matin avec mon Miam-ô-Fruit habituel, donc aucun changement de ce côté-là. Puis pour le déjeuner, des courgettes, champignons, échalotes cuitent au vitaliseur de Marion avec un filet d’huile de noix. Un smoothie pour le goûter et le soir une soupe de légumes verts (dans mes cours, cette soupe porte le doux nom de « bouillie cellulosique », mais rien que ce nom me coupe carrément l’appétit !). J’y ai mis une courgette, du brocoli, des asperges et des épinards. C’était délicieux, ouf ! Cette soupe verte permet d’assainir le tube digestif et permettra de faire un balayage fibreux afin de vider en grande partie les intestins.

Pour le moment, cette journée est plutôt agréable bien qu’un petit carré de chocolat cru ne serait pas de refus ! (je vous avais dit que j’étais une gourmande ?)

Bouillie cellulosique, préparation de monodiète

Jour 1 :

Je commence ma journée avec une infusion, puis une pomme cru coupé en morceau avec de la compote de pomme et un peu de vanille. Jusque-là, c’est parfait pour un petit déjeuner. Mais ça se corse déjà au déjeuner. J’ai une grande envie de manger quelque chose de salé, et je n’ai franchement pas envie d’un repas de pommes.

Malgré tout, je me prépare une assiette de 3 pommes épluchées cuites au four avec un peu de cannelle. Je garde la peau des pommes pour les cuire à part afin de les rendre croustillantes et ainsi varier les textures… Pour le moment, je n’ai pas particulièrement faim, c’est surtout une envie psychologique de repas salé qui me taraude. Pour le goûter je me prépare un smoothie avec une petite pomme, de l’eau de coco et de la vanille. L’eau de coco est tolérée durant une monodiète car elle ne fait pas travailler le système digestif et elle hydrate particulièrement bien les cellules du corps.

Quartier de pomme cuitent et peau croustillante avec de la cannelle, monodiète.Smoothie pomme et eau de coco, monodiète

Le dîner ne sera pas plus originale, des pommes cuites et crues.

Ce premier jour est un peu difficile, même si je n’ai pas faim, le fait de ne manger que des pommes est franchement lassant et j’ai une grande envie de variété. Pour autant, j’ai une énergie décuplée et une capacité de concentration vraiment plus importante que d’habitude.

Jour 2 :

Purée de pomme avec dés de pomme crus à la vanille, monodiète

Ça se complique ! Je me lève avec de la fièvre et un grand état de fatigue. Je pense tout de suite à une crise curative et je continue sur ma lancée avec un petit déjeuner et un déjeuner de pomme. Finalement, mon état allant en empirant, je me rends chez le médecin qui me fait faire des examens. J’apprends alors que j’ai une infection localisée à l’oreille très importante. Je dois donc arrêter ma monodiète à la fin de ce 2ème jour pour me soigner.

Je ne serais donc pas allée au bout de mon objectif. Malgré tout, cette expérience a été très enrichissante. J’ai réalisé à quel point il était difficile de contrôler nos pulsions alimentaires. J’avais une si grande envie de manger un repas salé et j’ai ressenti un réel dégoût pour le sucre qui a duré plusieurs jours après.

Je me pose tout de même des questions quant à cette fièvre soudaine au bout de 2 jours de restriction calorique. Était-ce une crise curative ? Mon corps a t-il essayé de se nettoyer de ses toxines, provoquant une infection au sein de mon organisme ? Était-ce vraiment un hasard ? Je ne sais pas, mais j’ai hâte d’essayer de nouveau afin de voir si j’ai encore un fois des réactions étonnantes !

Bilan :

Finalement 2 jours de monodiète, ce n’est pas si mal pour une première expérience. Je recommencerai bientôt mais cette fois, peut-être avec une monodiète de carotte ou plus simple encore, avec une monodiète alternée (un aliment unique différent à chaque repas). Je vais y aller progressivement, petits pas par petits pas !


Et vous ? Avez-vous envie d’entamer une monodiète ?
Avez-vous déjà essayé ? N’hésitez pas à me raconter votre expérience dans les commentaires !


 

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager :

Laisser un commentaire